L’art du déjeuner entre collègues…

Ce midi, j’ai profité des quelques rayons de soleil pour courir au parc et déjeuner sur l’herbe bien verte… Ma veste comme nappe (bien oui, je n’avais pas prévu qu’il allait faire aussi beau et je ne suis pas LA working girl prévoyante qui a toujours son p’tit plaid au bureau, prête pour un pique-nique improvisé avec ses collègues). Aucun collègue de dispo pour partager quelques feuilles de salades (oui car le sandwich, c’est pour les mecs hein?!), je me suis dit un instant que j’allais m’ennuyer. Et puis…non…

parc-monceauTranquillement, j’ai pu bronzer un peu et observer la pièce de théâtre qui se jouait devant moi. Il faut avouer qu’il est tentant d’écouter quelques conversations de voisins, et d’observer les comportements, les activités de chacun. Il y a:

– celles qui font bien attention à leur façon de se tenir et de marcher, histoire de toujours maîtriser toutes les situations, même au parc. On ne sait jamais qui on pourrait rencontrer…

– celles qui, allongées sur l’herbe, profitent de chaque minute de « calme » qu’offre ce 13-14h pour s’assoupir et « respirer » (bien grand mot à Paris, en plein coeur du 17e arrondissement…)…

– celles qui, armées de leur Grazia, se font toujours un peu plus mal en regardant les corps de ces mannequins alors qu’elles finissent leur part de gâteau au chocolat…,

– ceux qui font une démonstration de « positive attitude » en faisant leur jogging en pleine heure de pointe au parc, obligés de slalomés entre les promeneurs du midi mais fiers d’exhiber leurs muscles transpirants…

– ceux qui, cachés derrière leurs lunettes de soleil, en profitent un peu, beaucoup…

– celles et ceux qui sont bien obligés de déjeuner avec leurs collègues et de faire la conversation. Pas facile quand on n’a plus rien à se dire une fois le sujet du climat épuisé, les sorties du we racontées, la palme de Cannes et le dernier match de Roland-Garros commentés… Alors, comme tout le monde, ils parlent boulot… Bien la peine de faire une « pause »… 😉

Et vous, vous arrivez à « décrocher » le midi? Que faites-vous pour souffler un peu?

Publicités

Viens prendre le thé, si t’as le temps….c’est cela oui…

Il est des jours où j’oublie tout…et ce n’était pas faute de me faire des notes ou post-it . Oui mais voilà, les post-it, ça n’a qu’un temps. Dans la poche, on les oublie, ça s’efface, ils se payent une petite tournée de machine à lavée etc… Bref, j’ai investi il y a quelques mois dans THE objet indispensable à toute maman et/ou femme : LE CARNET.

Une fois la belle papeterie trouvée, il faut faire un choix…oui, un choix.. et c’est là que ça se complique: trouver un carnet pas trop petit mais pas trop grand, pas trop épais mais avec quand même assez de pages pour durer quelques mois, et puis, un visuel de couverture qui convienne. J’ai opté pour un petit format, plus petit que A6 mais suffisant pour faire des listes et des listes et des listes. Un carnet avec un petit cordon pour marque-page et qui se ferme par un système aimanté. Pour le visuel, j’ai opté pour une petite japonaise toute mimi, me narguant de son sourire genre « viens prendre le thé avec moi si t’as le temps »… c’est cela, oui, « si j’ai le temps… » .

Non, je l’ai choisi surtout pour ses couleurs vives (il en faut, par ces temps maussades)  et puis parce que j’ai en mémoire, un fabuleux voyage au Japon qui date d’il y a 6 ans. Ce petit carnet est bien plus qu’un pense-bête, il est un peu une parenthèse dans ma journée pour m’évader, rêver, penser à ceux que j’aime…

2013-05-13 09.29.23 (2)

Et vous, c’est quoi vos pense-bêtes?