Idée balade en IDF: le domaine de Villarceaux

Le we dernier, nous cherchions une balade qui sorte du traditionnel « tour au parc » où la ville accorde à chacun 1m² de pelouse … il y a de l’herbe et quelques arbres et c’est déjà pas mal, me direz-vous… certes mais le regarder courir après les pigeons ou se battre pour descendre le premier du toboggan, on avait déjà fait! [Juste pour le plaisir, je vous remets le lien vers le sketch de Florence Foresti, un vrai moment de bonheur! :-)]

Envie de nature, envie de vert! Nous avions pour objectif de ne pas passer plus d’1 dans la voiture pour aller trouver ce que nous cherchions. Nous avons donc opter pour l’Ouest parisien et son domaine de Villarceaux, que nous ne connaissions pas. Il se trouve à environ 45 min de Paris. C’est une très belle découverte car château classé au patrimoine historique et parc classé « jardins remarquables ».

Domaine de Villarceaux

Il est constitué d’un graaaand parc de 70 hectares et ses deux châteaux (manoir du XVIe siècle et château du XVIIIe). Il faut savoir que le château n’est pas ouvert à la visite libre. Des visites guidées (obligatoires) sont proposées gratuitement (car ce château dépend du Conseil Régional d’IDF) toutes les 20 à 30 minutes et pour une durée de 1h45/2h. On a longuement hésité car avec notre petit bonhomme d’à peine 2 ans très trop un peu « dynamique », on pouvait s’attendre à tout…: sauter dans les canaux, sauter dans les couloirs du château, cueillir toutes les jolies fleurs du parc etc. Bref, on a testé et on a adoré!

C’était juste parfait pour nous et pour lui: un peu d’histoire, beaucoup de balade, une chasse aux fourmis et aux escargots… et un p’tit bonhomme lessivé à la fin de la journée! 🙂

Allez-y !  http://www.iledefrance.fr/villarceaux/

Et vous, quels sont vos balades préférées?

Sortie Théâtre « Le Repas des Fauves »; oui, oui, une sortie! :-)

Oui, nous, parents, avons une vie sociale….j’dis parce que combien de fois ai-je pu entendre « non mais on sait que quand on a des enfants, on ne sort plus alors c’est pour ça que je ne te propose pas en fait »… comment te dire…. c’est pas faux! 😉

Les premiers mois passés, le rythme pris, ladite « sépération » avec ton petit chat faite, nous pouvons reprendre une vie sociale: quelques sorties entre amis, au théâtre, au cinéma etc… cependant, il faut bien compter sur le fait que la sortie nous coûte désormais « un bras ». Pour ça, « bibi les bons plans » furète sur le web à la recherche de places pas chères… « Billetreduc », me direz-vous? Et bien, c’est le premier site vers lequel je me suis tournée et puis, je suis allée voir sur le site du Théâtre du Palais Royal, directement et là, j’ai trouvé ENCORE moins cher! Youpitralala, j’ai chopé la bonne affaire! La place nous est revenue à moins chère qu’une place de ciné. Bon, on était en 4e catégorie, certes… tout là-haut là-haut, là-haut, là-haut, là-haut, là…. je m’arrête, vous aurez compris.

Nous sommes donc allés voir « Le Repas des Fauves », joué par la compagnie « Minus et Cortex », de Vahé Katcha et adapté et mis en scène par Julien Sibre. Une pièce qui a eu 3 molières: « Spectacle privé », « Mise en scène » et « Adaptation ». « On » ne m’en avait dit que du bien, de cette pièce. J’y allais avec une petite question: une pièce sur la 2e guerre mondiale? oula, ça va pas me détendre tout ça… Et bien j’ai été agréablement suprise et je la recommande!

vz-8c29ee0d-2849-4648-a149-e60822b7ce66

Plantons le décor: un couple parisien reçoit quelques amis à dîner pour fêter l’anniversaire de madame (30 ans). Jusque là, rien de transcandant… c’est sans compter sur le fait que la scène se passe pendant la 2de Guerre Mondiale, sous l’occupation allemande. Pour l’occasion, certains amis offrent à « Sophie » quelques denrées rares: sucre, café, champagne, bas, viande… tout ceci, grâce au marché noir. La fête bat son plein jusqu’à ce que des coups de feux retentissent: 2 officiers allemands viennent d’être assassinés en bas de chez eux. Pour vengeance, un colonel allemand prend en otage 2 personnes par appartement mais par courtoisie, et par connaissance du propriétaire de l’appartement, il leur laisse le temps de jouir du dessert, sans compter sur le fait qu’il leur laisse le choix des 2 otages. Dilemne… « Le dîner des fauves » peut commencer. Chacun, tel un animal, tente de sauver sa peau face au danger, face à la mort… Coups bas, dénonciations, révélations…rythment cette pièce de 2h. Pas une minute je me suis ennuyée, grâce à un humour (noir) qui permet d’alléger ce sujet grave.

Et puis, cette pièce nous amène à nous poser nos propres questions: qu’aurions-nous fait à leur place? à cette époque? nous serions-nous portés volontaire pour sauver nos « amis »? Aurions-nous fait jouer nos « relations » pour sauver notre vie? J’ai la chance de ne pas connaître ces horeurs et j’espère que mes enfants l’éviteront également…

Bref, courez voir cette pièce (il est encore temps! – jusqu’en juin): http://www.lerepasdesfauves.com/
Et vous, quelles sont vos dernières sorties ?